Hôtel :

  Hotels Paris
(liste des 250 sites officiels des hôtels de Paris, classés par étoile)

Vos experiences :

  Livre d'Or - Faites nous part de votre experience sur Paris

Balade :

  Balade sur le canal St Martin
  Balades dans Montmartre
  Une balade dans Paris (4 km à pied)
  Une promenade près des Invalides

A voir :

  Le XVI côté jardins
  Jardin Tuileries
  Cathedrale Notre-Dames
  Jardin du Luxembourg
  Parc des Buttes Chaumont
  Bois de boulogne
  Parc Monceau
  Photos de Paris
  Monuments dans Paris

Infos utiles :

  Taxis Parisiens

  Sports a paris
  Liste des Universites dans paris
  Location vehicules
  Night club et discothèques
  Randonnées en France

  Partners :
 
    Paris hotel
  Paris hotels
    Ressources liens
 
Contact :

  aparis@a-paris.net

PARC DES BUTTES CHAUMONT

Le parc des Buttes-Chaumont (métro Buttes-Chaumont, Botzaris, ligne 7), d'une étendue de 23 hectares, situé au milieu du quartier populaire de Belleville, est certainement un des plus agréables et des plus imprévus de la capitale. Créé par Haussmann, il a été aménagé en 1866-1867 par Alphand et Barillet, sur des hauteurs dénudées (monts chauves, d'où Chaumont), de 83 à lOI m d'altitude, qui forment le promontoire le plus occidental des collines de Belleville, où fut livrée la bataille de Paris (30 mars 1814). Ces hauteurs furent occupées jusqu'en 1865 par une voirie parisienne, où se trouvaient de vastes carrières de plâtre, accidentées et pittoresques, que les créateurs ont habilement utilisées et transformées en un paysage de ruines et de rochers, un peu à la manière d'Hubert Robert. Le parc, auquel six portes donnent accès (la principale est celle de la place ArmandCarrel), est entouré par les rues .Manin, de Crimée et Botzaris.

Le lac (bateaux pour conduire au chemin des Aiguilles) a une superficie d'environ 2 hectares. Du milieu s'élance, à une hauteur de 50 m, une masse de rochers escarpés formant l'üe, la partie la plus pittoresque du parc; deux ponts, l'un appelé pont de briques, l'autre la passerelle, y conduisent; au point culminant s'élève une reproduction du temple dit de la SibylIe, à Tivoli. De ce petit temple, belIe vue sur Montmartre (d'où les Communards des Buttes-Chaumont furent bombardés en 1871) et sur Saint-Denis. Un escalier de 200 marches; appelé chemin des Aiguilles, tailIé dans la roche, descend à l'embarcaa~re des bateaux du lac; rest.; attractions
diverses. . .
Des deux ruisseaux artificiels qui vont au lac, l'un forme une cascade haute de 32 m qui tombe dans une grotte, dont la voüte, haute de 20 m, est ornée de stalactites artificielIes. Le long de la rue Botzaris le parc est clos par une balustrade en pierre, où la vue est magnifique.

A proximité de la porte de la ViIlette, à l'E., au 7 de la rue de Mouzaïa, s'élève l'église Saint-François d'Assise, par P. et A. Courcoux (1926), dans un style inspiré des basiliques antiques; au chœur, grande mosaïque de C. Bouleau, exécutée par Mauméjean.
Au S. du parc, entre la rue Botzaris et la rue des Alouettes, est si le centre de Télévision René-Barthélemy, dominé par une tour très effilée, haute de 80 m (1965), à silhouette de minaret. Ce centre, agrandi de 1963 à 1968, comprend, entre autres, deux vastes studios.

Sortant du parc au S. par la porte Bo]ivar, on suit en face l'avenue Simon-Bolivar qui rejoint la rue de Belleville.
La RUE DE BELLEVILLE artère principale de ce quartier populaire, suivie par la ligne 11 du métro qui a remplacé l'ancien funiculaire de Belleville, monte du boulevard de Belleville, à ]'0., à ]a porte des Lilas, à l'E. Le bas de ]a rue, à cause de ses nombreux cabarets ou { courtilles », était appelé jadis la « Courtille » : ]a fameuse « descente de la Courtille «, immortalisée par ]e crayon de Gavarni, était, au matin du mercredi des Cendres, la rentrée dans Paris des masques qui étaient allés fêter ]e mardi gras dans ces guinguettes.

La partie basse de la rue de Belleville, entre le boulevard de Belleville et l'avenue Simon-Bolivar, traverse l'ilot n° 7, de 30 hectares, dont la rénovaHon complète est en cours et prévoit l'aménagement de vastes espaces de verdure. Au 72, une plaque désigne la maison natale de la chanteuse populaire Edith Piaf (t 1963).
Au 115 s'ouvre la rue de la Villette, où le peintre Rouault (t 1958) est né au 51, ]e 27 mai 1871. Au 137 s'élève l'église Saint-JeanBaptiste de Belleville (1854-1859) à l'emplacement de l'ancienne église de Belleville (1635). Au 169, la rue des Fêtes monte à la place des Fêtes (métro ligne 7 et 11), centre du quartier de Belleville, dont un square occupe ]a majeure partie.

En 1760, on comptait ici une cinquantaine de demeures princières avec des parcs magnifiques, des bois, des champs et la plus importante était celle des Le Peletier, seigneurs de Saint-Fargeau. II n'en reste rien.

La rue de Belleville continue de s'élever jusqu'au cimetière de Belleville (métro Télégraphe, ligne Il) qui occupe un des points culminants de Paris (128 m) et où s'élève un monument à la mémoire de 35 gardes fusillés]e 26 mai 1871. L'entrée du cimetière s'ouvre rue du Télégraphe, 40 : à dr. du portail, inscription rappelant que Claude Chappe fit ici, dans la propriété du conventionnel Le Peletier de SaintFargeau, l'expérience de son télégraphe aérien « qui annonça les victoires des armées de]a République ».

Tout le quartier des Hauts de Belleville doit être entièrement rénové dans le secleur délimité par les rues de Belleville, du Jourdain, des Pyrénées, de lIlénilmontant, Saint-Fargeau et l'avenue Gambetta. Le plan prévoit le doublement des espaces verts, le dégagement des perspectives, la création de cheminements de piétons et d'équipement collectifs. Travaux considérables en cours.

BUTTES-CHAUMONT - MÉNILMONTANT

La rue de Belleville, qui conduirait à la Porte des Lilas, croise la rue Haxo qu'on suit à dr. : au 81 s'élève l'église Notre-Dame des Otages, construite en 1936-1938 par l'architecte Barbier.

Ce nom évoque un des épisodes les plus douloureux de la Commune. Derrière l'église (accès libre), dans la cour d'un jardin d'enfants, subsiste un fragment du mur conlre lequel furent fusillés, le 26 mai 1871, 49 otages amenés de la prison de la Grande Roquette (p. 413) : huit pères Jésuites, deux prêlres, lrentecinq gardes de Paris et quatre otages civils. Devant est la « Cosse ignoble» oùfurent ,jetés les corps.
La rue Haxo aboutit au S. à la place Saint-Fargeau (métro SaintFargeau, ligne 3). A côté, rue Darcy, sont situés les réservoirs de Ménilmontant ou de la Dhuis (140 000 m3), construits en 1864 par Belgrand. (La Dhuis est un sous-affiuent de la Marne par le Surmelin, à 120 km de la capitale.)

Un peu au S. des réservoirs, 22 rue du Lieutenant-Chauré, nouvelle église du Cœur-Eucharistique (Venner architecte, 1938), en pierre et cimenl armé, au centre d'un quartier neuf.

 

Reservez votre nuit ou un week end a paris disponibilité en direct et reservations hotels paiement securisée.

Randonnées en France. A la découverte de randonnées et des activités de sport (stages, parcours, descentes,
randonnées, balades, raids)

 

Balade "Dérives sur le canal St Martin" - Une balade dans Paris - Balades dans Montmartre - Une promenade proche des invalides et de ses monuments
Le XVI côté jardins - Découverte des monuments dans Paris - Magasins de chaussures - Hotels Paris - Photos de Paris - Taxis - Paris Brest
Liens vers des activités dans Paris et Ile de France
- Liens vers le site officiel de la ville de Paris
Faites la reservation de votre chambre sur un portail d hotel parisian

Copyright (c) 2003 A-paris.net